L'incroyable défi


« Courir pour un idéal »

 LONDRES .... XXXème jeux olympiques modernes le 29 juillet 2012.

C'est en courant pendant 20.000km que Robert MEMBRE va rejoindre le stade olympique de LONDRES, en traversant les capitales de l'Union Européenne. A la moyenne de 58 km par jour, soit pratiquement 1 marathon et demi par jour pendant 1 an, il doit relever un incroyable défi
, mais possède une solide expérience.....

Présentation du projet Londres 2012

Après SYDNEY
Plus de 9000 km de course à pied en 166 jours de Lampang au nord de la Thaïlande jusqu’à Sydney en Australie pour arriver au stade Olympique le jour de l’ouverture des Jeux le 15 septembre 2000

Après ATHÈNES
3500 km de course à pied Lyon – Athènes – Lyon en 70 jours pour arriver au stade Olympique le 13 août 2004 pour l’ouverture des Jeux.

Après PEKIN
11500 km de St Genis Laval (Rhône) à Pékin à pied, sans assistance, en 1 an pour arriver le 8 août 2008 au stade olympique (le nid d’oiseau) le jour de l’ouverture des jeux.

Robert MEMBRE entreprendra un nouveau défi, celui de rallier Londres en courant en partant de Saint-Genis-Laval (Rhône) en passant par toutes les capitales européennes.

« 1 an pour parcourir 20 000 km avant d’arriver  à Londres pour ses 4èmes jeux olympiques. Pour se faire, il devra chaque jour courir en moyenne près de 60 km. »

Robert ne s’arrête pas à ce nouveau pari, à son retour, avec l’aide des membres de l’association il organisera des conférences dont les bénéfices seront intégralement reversés à des œuvres caritatives.(voir ci-joint article sur sa dernière conférence le 24 septembre 2010 à St-Marcellin)

Il intervient aussi bénévolement dans les écoles quand celles-ci le sollicitent

Pour réaliser son nouveau projet Robert a besoin de vous, sa nouvelle aventure fera écho
-    dans la presse
-    à la radio
-    à la télévision
-    sur internet

Robert MEMBRE n’est pas fou, à 66 ans il espère très fort rejoindre Londres, les jeux olympiques représentent pour lui le message de paix, d’amitié entre les peuples, il y adhère de tout son cœur.
En dehors de ses 3 olympiades (Sydney-Athènes-Pékin) Robert a participé à de nombreuses compétitions, celles qu’il retient :
Paris – Gao – Dakar (8000 km en relais non-stop en 28 jours)
Lyon – Pontarlier (210 km en 25 heures)
Marathon de Lyon (à 50 ans 2h54m18s)

Mais l’épreuve de référence du grand fond, l’Himalaya de la course extrême, c’est le Spartathlon : 250 kilomètres à boucler en moins de 36 heures entre Athènes et Sparte, une région très vallonnée. Les coureurs de fond les plus résistants du monde s’y sont parfois cassés les dents.
-    en 1997 Robert est arrivé 35ème en 33h39 (171 sélectionnés, 76 arrivants)
-    en 1998 il est arrivé 50ème en 34h53 (163 sélectionnés, 81 arrivants)



Ils seront trois....

Robert ne part pas seul, en dehors de son épouse qui va l’accompagner une grande partie de l’année d’autres personnes le rejoindront pour être toujours au moins trois.

Jeu d’échecs   
« On veut toujours en faire plus »
 C’est robert qui le dit, à 66 ans cette fois n’a-t-il pas peur d’en faire trop ? Le véhicule peut lâcher, il peut tomber malade, ou se blesser.
L’échec, Robert y a pensé mais il sera à Londres à pied, à cheval ou en voiture…
Quoi qu’il advienne, Robert se répète la maxime qui est la sienne :
« L’échec, ça serait de ne pas tenter »

On a du mal a y croire, 20 000km en courant !

Et pourtant le 23 juillet 2011 à 10h30 Robert chaussera ses baskets et fera ses premières foulées. Il ne s’arrêtera qu’à Londres le 29 juillet 2012.

Cette aventure, celle d’un homme et d’une équipe, nous vous la conterons jour après jour sur notre site.

       

Présentation du projet Londres 2012

Présentation du projet Londres 2012

Présentation du projet Londres 2012



Sponsors